motos anciennes de course vma endurance
 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 chaines distribution honda ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
bruno
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 13581
Age : 55
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 08:54

BON CA COMMENCXE A DEVENIR PENIBLE CES DISCUTIONS STERILES A PROPOS DE L EVENTUELLE PUISSANCE DE MOTO QUI ONT 30 ANS

UNE FOIS POUR TOUTE IL N Y A PAS DE MOTO DES ANNEES 80 QUI FASSE 160CV NI MEME 130
SI CERTAINS SONT ASSEZ NAIF POUR CROIRE QU UN TROU DU CUL AU FOND DE SON ESTANCO VA FAIRE MIEUX QUE 50 INGENIEURS JAPONNAIS A L USINE ET BIEN QU IL LE CROIT MAIS QU IL SOIT ASSEZ GENTIL POUR NE PAS NOUS EN PARLER TELLEMENT C EST RIDICULE.

SURTOUT QUE L EVENTUELLE PREPA C EST AVEC DES PIECES DU COMMERCE ET POUR FAIRE BONNE MESURE JE REPREND MON EXEMPLE FAVORIS 136CV SUR MON R1 SOIT 25 DE MOINS ET POURTANT IL N Y A AUCUN DOUTE JE LA PULVERISE SUR N IMPORTE QUEL BOUT DROIT.

ALORS SOYEZ GENTIL ARRETEZ AVEC VOS GG A 150CV OU VOS BOL A 160 CA N EST QUE DE L ATTRAPE COUILLON
Revenir en haut Aller en bas
http://special-kawasaki.aforumfree.com
rogerboldor
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 6278
Age : 72
Localisation : montfermeil
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 08:54

La puissance à ses limites et les carters aussi (voir la DHOLDA) à SPA avec cette puissance (160ch) théorique,carters fendus,et pas de problème de chaine,les chevaux n'ont pas de rapport avec la solidité des chaines de distribution mais le régime et les arbres à cames OUI.Ainsi que les tendeurs et patins.

1062 RSC Honda Meyer 1981 pour HOCKEIHEIM,hors championnat,152ch annoncés par le préparateur allemand de l'époque.(Je la pilotais)et avec les 2 machines on a fait 1er et 2eme ,c'était les plus rapides de l'époque.
Je crois que le poste initial , c'est la solidité des chaines ,merci de ne pas tout mélanger.

_________________
-celui qui veut faire quelque chose trouve un moyen
-celui qui ne veut pas le faire trouve une excuse

La connaissance s'acquiert par l'expérience. Tout le reste n'est que de l'information. (A. Einstein)

Un pessimiste fait de ses occasions des difficultés,et un optimiste fait de ses difficultés des occasions.

"L'un des grands plaisirs de la vie est de faire ce que les autres prétendent que tu ne sauras pas faire."
Walter Bagehot
Revenir en haut Aller en bas
THIERRY67

avatar

Masculin Nombre de messages : 4852
Age : 58
Localisation : FAR EST
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 09:00

Pour ma toute petite expérience , de 5 courses seulement , j'ai pu constater que ces moteurs HONDA qui ronflaient , il y a en pas beaucoup , la 44 , la 36 et la 111 , ( je ne parle pas des autres qui sont nettement moins puissantes et dont certaines , n'ont même pas finies les essais )

Sur ces trois motos , le nombre de pannes qu'elles ont subies .................... il y a de quoi écrire un bouquin .

Sur mes motos , qui n'ont jamais eut 160 cv , le meilleur passage au banc de la GSX , 115 cv roue AR pour le BOC 2010 avec des gicleurs trop gros , et 125 cv roue AR à SPA en 2010 , avec les bons gicleurs la harris , je ne sais pas combien de cv elle a , elle n'est jamais passée au banc , sur que l'on pourrait améliorer les règlages car j'ai gardé tout simplement les règlages de 2010 avec un autre moteur .

Alors qui a raison , Le banc où je suis passé , c'est celui où est passé la 111 avec ..................165 cv roue AR , chez Weltin en allemagne , autant que je sache , ce moteur n'a fonctionné correctement qu'une seule course , SPa en 2009 et Let there be race me disais qu'il était effectivement surpuissant , qu'il levait la roue avant à la sortie du raidillon à Spa , OK

Toutes les autres fois , le moteur a eut des soucis .

Je pense que les moteurs suz ou même kawa sont plus a même de résister à des courses d'endurance , regarder les moulins de Roger ils ne cassent jamais , bon c'est vrai aussi qu'ils ne font pas 160 cv .

Peut-être que les dévellopeurs des moteur HONDA devraient rechercher la fiabilité , peut-être que ce moteur avec 130 cv est très bon et robuste ?

c'est peut-être une idée à creusée . A l'époque de la XR 69 ( la HARRIS avec le moteur GS 1000 R ) la puissance roue AR était de 125 CV , et elle était beaucoup plus rapide que la HONDA RCB , dixit les articles de presse de l'époque , ( 306 km/h ) pour la SUZ .....

DONC , la honda faisait probablement moins de 130 cv .

Hoppla
Revenir en haut Aller en bas
Xavier

avatar

Masculin Nombre de messages : 338
Age : 58
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 09:43

Xavier a écrit:
bachelor a écrit:
bonjour

et les chaines de distribution dans tout ça, savez vous où en trouver des solides ?

sportivement

bachelor

Si l'anglais n'a pas de mystère pour toi, renseignes toi auprès de ce gars : andy at the-chain-man dot co dot uk (tu remplaces at par l'@, et les dot par un point bien sur ...)

Il se taille une très bonne réputation auprès du monde des autos et motos anciennes, au niveau des conseils et de la qualité des chaines qu'il vend. C'est en Angleterre

Xavier

J'ai retrouvé l'adresse de son site : http://www.the-chain-man.co.uk/
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 13581
Age : 55
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 21:59

Honda RCB



Moteur


Type : 4 cylindres , 4 temps refroidi par air .
Cylindre : bloc en alliage d'aluminium chemisé .
Distribution : 2 ACT entraînés par chaîne double , 4 soupapes par cylindre .
Embiellage : vilebrequin taillé dans la masse reposant sur 5 paliers , bielles à chapeau montées sur paliers lisses .
Alésage x course : 70 x 64,8 mm .
Cylindrée : 997 cm3 .
Taux de compression : 11 à 1 .
Puissance maxi/régime : 135 ch à 9500 tr/mn .
Couple maxi : 11 mkg à 8500 tr/mn .
Alimentation : 4 carburateurs Keihin " racing " de diamètre 35 mm à dépression .
Lubrification : carter sec , pompe trochoïde , radiateur d'huile , radiateur d'huile .
Mise en route : démarreur électrique .
Revenir en haut Aller en bas
http://special-kawasaki.aforumfree.com
Dukeone

avatar

Masculin Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : BE
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 22:31

bruno a écrit:
Honda RCB



Moteur


Type : 4 cylindres , 4 temps refroidi par air .
Cylindre : bloc en alliage d'aluminium chemisé .
Distribution : 2 ACT entraînés par chaîne double , 4 soupapes par cylindre .
Embiellage : vilebrequin taillé dans la masse reposant sur 5 paliers , bielles à chapeau montées sur paliers lisses .
Alésage x course : 70 x 64,8 mm .
Cylindrée : 997 cm3 .
Taux de compression : 11 à 1 .
Puissance maxi/régime : 135 ch à 9500 tr/mn .
Couple maxi : 11 mkg à 8500 tr/mn .
Alimentation : 4 carburateurs Keihin " racing " de diamètre 35 mm à dépression .
Lubrification : carter sec , pompe trochoïde , radiateur d'huile , radiateur d'huile .
Mise en route : démarreur électrique .

Bruno...

Ne pas tout confondre...



Un RCB, c'est pas un RSC...
Revenir en haut Aller en bas
Dukeone

avatar

Masculin Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : BE
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 22:33

Et comme il y a beaucoup de choses que je sais pas... je ferme souvent la mienne...
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 13581
Age : 55
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 22:45

je ne vois pas bien la difference mais tu vas m expliquer




Le moins que l'on puisse dire , c'est que la saison d'endurance 81
n'a pas été très faste à la marque championne du monde en titre . Deux
victoires certes , celle de Sarron-Jaubert au Nurburgring et celle de
Baldwin-Aldana à Suzuka , mais alors qu'il ne reste qu'une épreuve à
disputer en Angleterre ( Donington , 26-27 septembre ) Honda ne place
aucun de ses équipages officiels dans les 10 premiers du classement
provisoire du championnat du monde . Inutile de préciser dans ces
conditions l'importance que revêt ce 45ème Bol d'Or pour le premier
constructeur mondial . Pour essayer de rattraper la situation , il fait
appel pour ce Bol à un troisième équipage composé de Fau et Frutschi .
Un avantage numérique encore conforté par le fait que la plupart des
bonnes motos privées , toujours capables de pallier à une défaillance
des machines officielles , sont pour la plupart animée par des
mécaniques Honda . C'est le cas de la Elf-E , de l'AMS , des Japauto ,
Meyer , SDVM etc . Par ailleurs côté usine , on n'entend pas mettre
toutes ses billes dans le même sac côté mécanique . Les motos 4 et 5 de
Baldwin-Aldana et Fau-Frutschi bénéficient du moteur RSC dans sa version
1062 cm3 , plus performante , mais la fiabilité de celle-ci n'étant pas
encore clairement établie , ordre est venu du Japon d'équiper la
troisième machine , la N° 3 de Sarron-Jaubert , de la version 998 cm3 ,
beaucoup plus éprouvée . Avec environ 140 ch à 9000 tr/mn , le 1062
n'est guère plus puissant que le 998 , mais son coffre plus important
procure de meilleures accélérations et permet de tirer une dent plus
long à l'arrière donc de gagner en vitesse de pointe . Autre handicap au
niveau performance pour Sarron-Jaubert ; ayant détruit leur
partie-cycle 81 lors d'une chute récente au Mugello , ils héritent pour
ce Bol de celle , plus lourde ( 195 kg en ordre de marche contre 190 )
ayant servi à Fontan lors de l'édition 80 . Cette N° 3 bénéficie tout de
même des innovations apparues à Suzuka fin juillet , à savoir nouvelles
suspensions Showa et nouveaux étriers de freins non plus simple , mais
double piston . Le tarage de la fourche est réglable par coussin d'air
alors que l'hydraulique est ajustable extérieurement aussi bien en
compression qu'en détente . Ceci dit , on remarque surtout le système
anti-plongée : la pince de frein agit mécaniquement sur un vérin qui
bloque l'hydraulique de la fourche . Un dispositif que l'on va retrouver
au salon sur plusieurs modèles de série . A l'arrière , les anciens
combinés amortisseurs Kayaba font place à des éléments à gaz Showa dotés
de bonbonnes séparées . Toutes ces gâteries agrémentent bien sûr
également les partie-cycles 81 des machines 4 et 5 . La première , celle
des Américains est arrivée tout droit du Japon pour le Bol , alors que
la seconde est celle qu'ils ont utilisée cette année . On ne les
distingue que par la position de la vanne de remplissage du réservoir ,
latérale sur la 5 , sur le dessus sur la 4 . Par rapport à la N° 3 , on
note par contre le dessin du cadre différent , le bras arrière renforcé ,
la position de la batterie logée non dans le dosseret de selle , mais
plus classiquement derrière le moteur et enfin les roues Dymag en place
des Comstar plus étroites . Toujours au chapitre des différences ,
notons enfin que la 3 et la 5 sont équipées de carburateurs racing
Kei-Hin CV à dépression de 32 mm alors que la 4 bénéficie de modèles CR à
boisseaux de 31 mm , plus performants .
Revenir en haut Aller en bas
http://special-kawasaki.aforumfree.com
manx



Masculin Nombre de messages : 520
Age : 59
Localisation : limas 69400
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 23:16

140 chevaux pour une moto d usine avec des pieces neuves a profusion...c etait deja fort a l epoque...et je pense que le 140 ch annoncé etait déja un petit ou gros mensonge..c etait pour mettre la pression aux concurrents....toutes les equipes ont toujours fait cela et le font encore....et pis avec 130 ou 140 ils les cassaient souvent leurs motos...donc 160 aujourd'hui avec des pieces de 30 ans..si ca existe.. boum
Revenir en haut Aller en bas
Dukeone

avatar

Masculin Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : BE
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 23:19

Ce que tu ne sais pas, et que tout le monde confond...

RCB : moteur dérivé du 750 CB

RSC: dérivé du moteur 900 Bol (imposition des nouvelles règles de la FIM pour le 1er championnat du monde 1980)

Ces 2 appellations n'ont rien à voir... et quoi qu'en disent certains, par rapport au 997 RCB / 1000 RSC ... )

On ne parle pas de la même chose...

Si on veut être pointu, on l'est jusqu'au bout...

Reprenons le début de l'article que tu publies...

"Le moins que l'on puisse dire , c'est que la saison d'endurance 81 n'a pas été très faste à la marque championne du monde en titre"...

L'auteur parle quand même de Honda... et si nous reprenons ceci, relatant la saison 80...


Honda's endurance racing 1976 - 1980........



























































































































































HONDA'S ENDURANCE RACING 1976 - 1980












[b]Introduction [/b]
The history of Honda's works participation in the Coupe d'Endurance races during the years 1976 through 1980 is not as interesting and glamorous as the history of their "Golden Age" of Grand Prix racing during the sixties. There are a couple of reasons for that.
In the first place, the number of events per year, six, later, in 1980, when the series got world champion status, (1980) some more compared to the eleven to twelve events in the case of the GPs, and the fact that the Grand Prix series were about a world title - the Coupe d'Endurance was a European affair until 1980.
Then there were the bikes. During the sixties, the racing scene was dominated by the three Japanese firms Honda, Suzuki and Yamaha, with MV struggling in the 350 and still winning in the 500 cc class, and a number of other factories still in the fight - Jawa, MZ, Benelli, AerMacchi, Norton, AJS and Matchless to name the most important. Razor sharp competition saw the emergence of screaming single, twin, three, four and even six cylinder engines, with ever rising engine speeds, which made it a time highly interesting not only to the spectators but also to the technically interested. Compared to those exotic machines, the endurance racing dominating Honda RCB racers, derived from the touring CB750 and later from the CB900 Bol d'Or, were rather straightforward and not half as exciting as their GP predecessors.
And, lastly, there was indeed their dominance. Participation in the Coupe d'Endurance was open to "improved" production motorcycles. However, the requirements were so vague, that the way was open to compete with practically completely new designs, and that possibility was rigorously exploited by Honda. Most teams in those days were "private", and to compete against the might of Honda was a daunting task. The result was that the series were totally dominated by the Honda RCBs, which in the end makes for less interesting racing. The only really interesting year proved to be 1980, but then Honda was plagued by stupid bad luck, especially with riders that fell off.
However, it was still an interesting period, and most definitely an integral part of Honda's race history, so lets have a closer look at it.
April 1976
Zandvoort, The Netherlands
Excitement in the pits in the Dutch circuit in the dunes bordering the North Sea - for the first time in 9 years a real Honda factory team had arrived for the 6 hours endurance race.

Honda had retired from GP racing in 1967, and although they had made a brief appearance for the Daytona 1970 200 miles race with the race tuned CB750R, that had not been a real "works" effort, and after winning that race the machines went back to Japan and were not seen again. Then, late 1975, Honda announced that they would be returning to the circuits in 1976, but this time in endurance racing. As it so happened the Dutch 600 km race was the first endurance race that year, and it was there that the Hondas made their first appearance of the season. The effort was run and coordinated by Honda France under management of Jean-Louis Guillou. However, in Zandvoort the team showed up with two machines, riders Leon and Bowler, entered by Honda France, and Stanley Woods and Charlie Williams, entered by Honda UK, an English and a French pit crew and a large number of Japanese technicians and mechanics - a total of 31 people! Hardly any details of the machines were known, and the fact that the mechanics only spoke Japanese and a couple of words French didn't really help things.

The race was won by Christian Leon and J. Bowler, who were much faster than the team Woods/Williams. The latter team also had ignition problems during the race, and, after falling back to 24th position, they retired. This race, however, was a non-championship event.

The 1976 FIM Coupe d'Endurance started with the 1000 km of Mugello, followed by the 24 hours of Barcelona, the 24 hours of Liege in Belgium on the old Francorchamps circuit, the Bol d'Or in Le Mans and the season's closure at the 400 miles of Thruxton.

The supremacy of the Honda RCB racers was so great that all the races were won by them. Christian Leon/Jean-Claude Chemarin won in Mugello, Barcelona was won by Woods/Williams with Leon/Chemarin second, but Leon/Chemarin won Liege.

During training for the Bol d'Or Leon fell off and broke a collarbone, after which Alex George took his place. It made no difference - they won. This win gave Chemarin the European championship title. For Thruxton he teamed with Pat Evans, and came in second behind Christian Huguet and Roger Ruiz on another Honda RCB.



The Machines

The engine of the Honda RCB1000 as it was known was based on the CB750 four, but with numerous modifications. A bore and stroke of 68 x 64.8 mm gave a total capacity of 941.3 cc (initially a capacity of 915 cc was mentioned). Compression ratio was 11 : 1, claimed power output 115 bhp at 9,500 rpm, although at least one bike was measured at 118 bhp with a torque of 10.2 kg.m at 8,500 rpm.



The original cylinder head with one ohc had been replaced with one with two overhead camshafts, which ran in plain bearings, and 4 valves per cylinder. Valve sizes: inlet 28 mm, exhaust 24 mm. Valve clearance was set with shims. The camshafts were coupled with gears, but the combination was driven by a duplex chain




The horrible primary drive with two separate chains of the CB750 had been replaced with gears, which also drove the electronic CD magneto ignition, which sat on top of the crankcase, underneath the carburettors. See pic at left. As can also be seen in this picture, the big-end and main bearings were plain bearings, and the driven gear on the primary gearbox shaft contained a shock-absorber. Diameter of the big-end bearings 36 mm, piston pins 17 mm. The pistons had two compression rings and one oil scraper ring. The left crankshaft end still wore the AC generator, but of a much smaller size than the original, and with an output of 150 W.
Carburation was by 4 Kei-hin carburettors of the constant vacuum type with 34 mm diameter (some sources say 32 mm), cast in magnesium and provided with long bellmouths and transparent float bowls. The exhaust system consisted of a 4-into-1 system, that initially gave some problems because it exceeded the allowable noise level. The gearbox was a five-speeder. On the back of the engine was the traditional breather dome, well known from the old GP and production racers. The crankcases were painted black (as were the cylinder block and head) and were said to be cast in an aluminium-magnesium alloy.
There was no electric starter, the bike was kick-started.
The dry-sump lubrication system contained 7 l oil, with an oil cooler under the steering head.
The engine was housed in a well built, but traditional tubular frame, with telescopic forks and two conventional rear shock absorbers. The initially used French cast magnesium SMAC wheels were soon replaced with Honda's own "Comstar" wheels. Those wheels were built up from two-sided pressed stainless steel "spokes", riveted to spun aluminium rims. Brakes were double discs in front and a single disc at the rear. Tyre sizes 3.25/400 - 18 front, 3.50/5.75 - 18 rear.
Total weight of the bikes was 187 kg, of which 87 kg was on account of the engine.
Some sources say ten of these bikes were built, others say four. Fact is, that after the 1976 season, one bike went to Germany, one to Holland, one to Belgium and one to the Swiss Honda importer, while other teams showed up later using RCBs.



Pics at right show the German bike (originally red parts were painted blue) with the SMAC cast wheels.




< at Left Christian Leon on the RCB .....

picture by Don Morley





At right Jean-Claude Chemarin, Honda's first endurance champion

picture by Terry Howe
1977
The success story of 1976 was repeated, but to an even greater extent, in 1977. There were 6 championships races for the Coupe d'Endurance, and a number of non-championship events, of which Zandvoort was again the season opener. In atrocious weather, with rain and hail, Leon/Chemarin won the race on the new 1977 RCB, followed by Marc Stinglhammer/Jack Buytaerts (Belgium), Harry van den Hout/Leo Spierings (Netherlands), and Christian Huguet/Jacques Luc (France), all on Honda RCBs.
To give an example of the pitwork: the changing of a rear wheel took 30 seconds, changing the front wheel a mere 15!
The championship opener was in Misano, were Leon and Chemarin led the race until, in the 120th lap, Chemarin fell off because of oil on the rear tyre.
Subsequently the race was won by Green/Maingret (GB), followed by Stan Woods/Charlie Williams (GB), both teams on Honda RCB.
The oil system was definitely a weak point of the RCBs, and gave (leakage) problems on several occasions.



The 8 hours race on the Nuerburgring was won by Woods/Williams, this time Leon fell off. At right See pic of Woods.

Next was the 24 hours of Barcelona, won by Christian Huguet/Pentti Korhonen, 2nd place was for Leon/Chemarin, 3rd J. Luc/Benjamin Grau, 5th Stinglhammer/Buytaerts, 6th Tuxworth/White, all on RCBs. The non-championship race at Paul Ricard was won Leon/Chemarin, followed by Luc/Vial.
The 24 hours of Liege was for Jacques Luc/Pierre Soulas, with Leon Chemarin 2nd, Schneider/Dyrda 3rd, Mooster/Burki 4th, and Woods/Williams 6th, all on RCBs.
The Bol d'Or, considered to be the most prestigious and important race of the endurance calendar, was won by Leon/Chemarin, with Korhonen/Huguet 3rd, Helmut Daehne/Egid Schwemmer 4th, Bardi/Ferreira 5th, Buytaert/Stinglhammer 6th and Spierings/Van den Hout 7th. Last race of the season was the 500 miles of Thruxton, won by Woods/Williams, followed by Huguet/Korhonen, Leon/Chemarin, Rutter/Marshall and Luc/Soulas, again all on RCBs. Again all championship races were won by Honda RCBs.
The European championship was won by Leon/Chemarin, followed by Woods/Williams, Huguet/Korhonen, Green/Maingret, Soulas and Luc - an excellent result for the Honda RCBs.



< At Left .... The 1977 machines .....




For 1977 the bore was increased to 70 mm, bringing the total capacity to 997.5 cc. Carburettor diameter 35 mm. Claimed power rose to 125 bhp at 9,000 rpm, and the top speed was over 270 km/h. The AC generator disappeared from the crankshaft and was placed on top of the crankcase, together with the ignition magneto.

Many teams riding the '76 RCBs updated their machines in accordance with the '77 specifications. It appeared that a set of 35 mm Kei-hin carbs cost some US$ 6,800..yes, six thousand eight hundred! And we're talking 1977! The exhaust system was changed from 4-into-1 to 4-into-2-into-1. There was also a new, lighter frame, constructed in Reynolds 531 tubing, and through the extensive use of titanium and electron the total dry weight was reduced to just under 170 kg. The oil cooler moved into the nose of the fairing ........ (see pic at right).



Some teams, using the '76 RCBs, used frames built by Dutch frame specialist Nico Bakker - see pic at left, some with excellent results, although at least one team, notably the Dutch, preferred the original Honda frame.

1978
As had happened before, Honda reduced their works effort for the 1978 endurance season, and there was only one real works RCB for Leon and Chemarin, and one semi-works bike for Woods and Williams. Notwithstanding that, the Honda dominance was again total.
Season opener was the non-championship 24 hours of Le Mans, which was won by Leon/Chemarin on the '77 RCB. The next race was the non-championship 600 km of Zandvoort, won by Woods/Williams on the new 1978 RCB, while Leon/Chemarin were plagued by clutch problems and finished fifth.
Next was Liege, the first race counting for the European championship, which was, apart from the winners Jack Buytaert/Jacques Luc on a "private" Honda RCB, a total Kawasaki event - they were placed second, third, fourth and fifth. Leon/Chemarin's had to give up, leading the race, with unspecified engine problems.





The 1000 km of Misano, on the "Autodromo Santamonica", was won by Leon/Chemarin, followed by Green/Williams, also RCB mounted, and the 8 hours of the Nuerburgring was again for Leon/Chemarin followed by Green/Williams and Daehne/Schwemmer on RCBs. > See pic at right of Leon/Williams
Since the new 1978 RCB had been giving problems in Zandvoort, the following three races in Liege, Misano and the Nuerburgring had been contested with the '77 model, but for the 24 hours race of Barcelona the 1978 RCB was used. While leading the race, Chemarin was hit by Palomo, who piloted a Ducati with Grau, and both riders fell off. Both machines were lightly damaged, but it took the Honda crew only ten minutes to get the bike going again, minus its fairing. Because of the delay, Leon/Chemarin were now in fifth position, but six hours later they were back leading the race, which they won with a new record number of laps. Second were Williams/Woods, third Luc/Buytaert, all RCB mounted.
The Bol d'Or brought a surprise, in that from lap two the race was led by Patrick Pons and Christian Sarron on an OW31 Yamaha, with which they kept a constant lead of three laps over Leon/Chemarin. After some 17 hours, Pons suddenly increased the lead to six laps, but that proved too much for the Yamaha, resulting in a broken crankshaft. The race was then duly won by Leon/Chemarin, with Luc/Rigal second and Woods/Williams third, both teams on RCBs. Of the first ten teams, eight were Honda mounted.





The Last race of the season was the 1000 km of Brands Hatch, which was won by Woods/Williams, with Leon/Chemarin second and Green/Murray fifth on RCBs. The European championship was again won by Christian Leon and Jean-Claude Chemarin (see pic at right of Christian Leon and Jean-Claude Chemarin), third was Charlie Williams Honda RCB), fourth Jacques Luc (Honda RCB), fifth Gary Green (Honda RCB) and sixth Roger Ruiz (National Moto) and Stan Woods (Honda RCB).

All races during 1978 were won by Honda RCBs, except two non-championship events: Mettet by Cowie/Toleman on a Kawasaki and Suzuka by Cooley/Baldwin on Suzuki.
The bikes
In 1978 the power output rose to 130 bhp. Ignition and AC generator moved to the ends of the crankshaft again, and the oil cooler was moved back to its place under the steering head. The clutch was now running dry, outside the crankcase.
1979
The season's start was this time in Le Mans, now counting for the European championship, and was won by Leon/Chemarin on the new 1979 RCB. Next race was the 6 hours of Assen, with championship status. The races were held in pouring rain, which saw Leon/Chemarin falling off twice, and that was even for this couple too much - with a damaged Honda they finished 7th, 9 laps behind winners Moineau/Huguet on a Kawasaki.



The 8 hours of the Nuerburgring again saw Leon/Chemarin as the winners. How professional the teamwork had become is shown by the time of the pit stops: 8.2 seconds to tank, top-up the oil and change riders. see pic at right. Second place was for Daehne/Schwemmer on an RCB.

The 24 hours of Liege was won by Luc/Buytaert, followed by Schneider/Dyrda, Oudin/Coudray, Van der Wal/Van Schijndel and Kockelmann/Scherer, all on Hondas.
The Bol d'Or, still considered to be the most important race, did not count towards the championship this year. Leon/Chemarin won (although Chemarin fell off on the Sunday morning), 4 laps ahead of the Yamaha OW31 of Pons/Asami - Asami also fell once.
Last race of the season was the 1000 km of Brands Hatch, won by Huguet/Hubin on a Kawasaki 1000. Leon/Chemarin were not present, but that made no difference for them, since they were already European champions.
It seemed that for some reason, there was no race in Barcelona in 1979, although it had been announced for 7th July that year.
As already said, Leon/Chemarin were again European champions, followed by Huguet (Kawasaki), Jacques Luc (Honda), Herve Moineau (Kawasaki) and Jack Buytaert (Honda).







The 1979 Bikes
For 1979 the compression ratio was changed to 10.5 : 1, the power output was increased to 135 bhp at 10,000 rpm. The carburettors were changed for bigger ones (diameter unknown), and e.g. on the Nuerburgring Leon and Chemarin's bike had fuel injection. In order to make the very short pit stops possible, the kick started was replaced with an electric starter which weighs more but has time advantages. The clutch was moved into the oil bath again. The frame became 20 mm taller. Wheelbase 1465 mm, steering head angle 63 degrees, dry weight 177 kg.



For the Bol d'Or, a second works Honda was brought into action with riders Hatton and Blake, entered by the Australian importer (see pic at left). This bike had a bore and stroke of 70 x 69 mm, giving a total capacity of 1062 cc. Leon and Chemarin's Honda's bore was enlarged from 70 to 73 mm at the same stroke of 64.8 mm, giving a capacity of 1084.9 cc. Both bike were clocked at 263 km/h on the straight. The weight was given as 160 kg, but during scruteneering the actual weight on the scales was 200 kg.
1980
In 1980 the Coupe d'Endurance got at last world championship status, and a new formula was chosen. There was a class for machines from 600 to 1000cc and a class for prototypes (with more construction freedom) of 500 to 1300cc. There would be a winner per class and a winner overall.
New rules and regulations regarding the engines came into being. Engines should be derived from normal production models. It was not allowed to change the stroke and the material and casting of the cylinder(block) and cylinder head - which meant no larger ports and/or valves. It was allowed to increase the bore. Crankcases and gearbox housings were not allowed to be changed, and gearboxes should not have more than 6 speeds. Carburettors had to remain standard, and the bikes had to run on normal commercial petrol. Maximum tank capacity 24 l.
Honda announced that they would compete with two machines, which were based on the CB900F, and were no longer called RCB 1000 but RSC 1000. Which is interesting: the CB900F was developed based on the RCB - and now the new RSC racer was based on the CB900F!






First race was the 24 hours of Le Mans - see pic at right - Le Mans by night, which was won by Marc Fontan/Herve Moineau on an RSC, - see pic at far right, followed by Peyre/Gibol on a Suzuki and Oudin/Coudray on a Honda. Leon/Chemarin retired with a seized crankshaft. Afterwards it appeared that the crankshaft was broken, something that more teams experienced. Honda changed the crankshafts to forged ones.

The next race, the 8 hours of Assen, was again for Fontan/Moineau, this time with Leon/Chemarin in second position.
The 8 hours of the Nuerburgring was won by Leon/Chemarin, Fontan fell off and was slightly wounded. Fontan and Moineau's team were the fastest during pit stops: 5.5 sec to tank, top-up oil and change riders! Daehne/Tost came in second on Honda.
The Austrian endurance race, for the first time on the calendar, was won by Jean Bernard Peyre/Etienne Samin on a semi-works Suzuki. Leon/Chemarin retired with a broken frame, while Fontan/Moineau retired after a fall. The 24 hours of Barcelona was won by Mallol/Tejedo (Ducati), followed by Van der Wal/Struyk (Honda). Chemarin fell and was brought to the hospital, but sustained no serious injuries. Fontan's bike broke a conrod.
The 8 hours of Suzuka became a debacle for Honda. Chemarin was not yet recuperated from his fall in Barcelona, and couldn't compete. Virginio Ferrari was approached by Honda to form a new team with Leon, but then Leon fell off in the training and was sidelined. The race was won by Cooley/Crosby (Yoshimura-Suzuki), followed by Hansford/Lawson (Moriwaki-Kawasaki), and Fontan/Moineau (Honda RSC).



Because of heavy mist, the 24 hours of Liege became 20.5 hours, and was won by Fontan/Moineau on the RSC (see pic at left of Fontan/Moineau).

Misano was won by Huguet/Hubin (Kawasaki), with Fontan/Moineau second. The battle for the world title ended with Fontan/Moineau world champions on Honda RSC, with Huguet second and Daehne third. Chemarin finished sixth, Leon ninth.
The Bol d'Or, not counting towards the world title, was won by Gross/Samin (Suzuki), followed by Monin/Green (Suzuki) and Huguet/Hubin (Kawasaki).



The 1980 Machine




[b][b][b][b][/b][/b][/b][/b]


As already mentioned, the 1980 RSC racers were no longer based on the CB750 engine, but on the CB900F "Bol d'Or" (see pics at right). The 1980 FIM rules and regulations stipulated a.o. that cylinder head and crankcase castings should be equal to the ones used in the production machines, and the RCB engines based on the CB750 simply didn't comply. Bore and stroke were 70 x 69 mm for a total capacity of 1062 cc. Compression ratio 10.5 : 1. Claimed power output was still 135 bhp at 10,000 rpm. Inlet valve diameter 26 mm, exhaust valve diameter 22.5 mm. Carburettors Kei-hin VB 51 A - 32 mm CV (according the FIM rules, standard carbs had to be used). The ignition and AC generator were situated on the crankshaft ends, asin the production models, and the engines used the Morse chain camshaft drive and primary drive (albeit with a wider chain) of the production models. Contrary to the standard CB900F, the RSC had dry-sump lubrication with a double trochoid oil pump left on the gearbox. The frames were similar to the ones used in 1979.
Various private teams used the "B.R.S.C." (British Racing Service Centre) versions, which had a bore and stroke of 67.8 x 69 mm for a total capacity of 996 cc. Claimed power output was 125 bhp at 9,500 rpm, torque 10.7 kg.m at 7,000 rpm. Inlet valve diameter 26 mm, lift 8.62 mm, exhaust valve diameter 22.5 mm, lift 8.14 mm. Opening angle of both valves was 255 degrees at 1 mm lift. Carburettor diameter 32 mm. Camshaft drive and primary drive by Morse chain.
At the end of 1980, after five years' running, Honda withdrew from the endurance scene. Their supremacy of the earlier years had for a great deal disappeared, due to the new FIM rules (as usual hampering development), which gave other teams a chance to catch up, since Honda was no longer allowed to use their technical expertise to the full. However, they won the European championship 4 years running, and won the first world championship in 1980 - they had achieved everything they set out to do

Voilà les différences, de la genèse du RCB et de l'avènement du RSC...

C'est pas de moi, c'est juste l'histoire, telle qu'elle est...

Sans rancunes

Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 13581
Age : 55
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 23:25

oui c est tres bien tout ca mais moi ce qui m interessait dans tous les cas c est la puissance que delivrait ces machines d ou mon post sur la fiche technique du rcb.

alors que ce soit rcb ou rsc on reste tres tres loin des 160cv,c est tout ce que je voulais dire

d ailleurs les deux ont une puissance quasi identique alors que ca derive du 750 four ou d un 900 bol ca change pas grand chose
Revenir en haut Aller en bas
http://special-kawasaki.aforumfree.com
Pierre
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 17406
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 23:27

Voilà c'est dit et bien expliqué dans la langue de Shakespeare, maintenant on ferme le ban, sur la puissance des Honda et toute meule, l'important n'est pas là mais du gus qui est dessus et qui se fait plaisir

w01

_________________
- Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît
- Traiter son prochain de con n'est pas une insulte, c'est un diagnostic  !!!!
- Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal : C'est le courage de continuer qui compte. W.Churchill.

-"le problème, c'est que ça me grippe les carbus. Même quand je coupe, les gaz restent en grand"
-"ça doit les changer....."  casse     Joe Bar Team
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fmsp.net/forum.htm
Dukeone

avatar

Masculin Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : BE
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   12/12/2011, 23:46

Effectivement, c'est dit, relaté... et connu...

Ce qui me chagrine, dans beaucoup de commentaires, ce sont les appellations, qui, trop souvent, n'ont rien à voir avec la réalité des choses...

Je ne veux pas appuyer/désavouer les dires de certains, concernant la puissance de tel ou tel moteur...

Ce que j'essaie de faire, c'est de rester "juste" par rapport au "NOM" donné aux choses, et dans le temps, ceci aura de l'importance, pour l'histoire (j'espère...)

Qu'un RCB/RSC fasse 200cv, je m'en tape, royalement... c'est comme si tu demandais à Rossi la taille de son attribut... tu connais la réponse d'avance...

Demande à un team manager la puissance réelle d'une machine usine, et il te colle un tampax dans le cul en te racontant ce qu'il veut...

Et enfin, last but not least... il y a encore des chaînes distri origines (les bonnes) chez Honda... faut juste faire la demande de "suivi" des stocks dispos...

allez... je vais préparer un Drag CZ...


Revenir en haut Aller en bas
gef

avatar

Masculin Nombre de messages : 814
Age : 41
Localisation : val d'oise
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   13/12/2011, 00:27

ca fait longtemps que je me suis pas connecté, mais j'ai pas tout raté ! casse
il est cool votre poste.!
nous on casse pas de chaines, on a les tendeurs d'orige, les bonnes pieces et 150 bourrins, toujours pas de moteur explosé !
et de toute facon, c'est le bonhomme qui est dessus qui fait tout ...
et la c'est ma moto et mon moteur, je ne relate rien.
les chaines il suffit de les tendres correctement et de les changer a chaque course, c'est comme ca c'est honda et ca coute chere, on le sait.
l'histoire du patin, je suis pas convaincu ... on sait que coulon avait fait un truc comme ca, mais c'etait pas les meme watts...
on verra bien !
Revenir en haut Aller en bas
http://teamecanic.free.fr/team.html
Dukeone

avatar

Masculin Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : BE
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   13/12/2011, 17:47

Dukeone a écrit:
Ce que tu ne sais pas, et que tout le monde confond...

RCB : moteur dérivé du 750 CB

RSC: dérivé du moteur 900 Bol (imposition des nouvelles règles de la FIM pour le 1er championnat du monde 1980)

Ces 2 appellations n'ont rien à voir... et quoi qu'en disent certains, par rapport au 997 RCB / 1000 RSC ... )

On ne parle pas de la même chose...

Si on veut être pointu, on l'est jusqu'au bout...

J'aurais dû me taire ou ne rien écrire... et j'en fais mon mea culpa...

Je me suis fait remonté les bretelles... pas plus tard que cet après-midi!!! pale

Le moteur RCB n'est pas dérivé du CB750


Le RCB est un moteur complètement différent et n'a rien à voir du tout avec le CB750, ni en architecture, ni en conception

C'était un moteur parti d'une feuille blanche, tout neuf, et conçu à la fin 1975, et utilisé pour la première fois en 1976.

Monsieur R.Ruiz est d'ailleur le premier pilote a l'avoir pilotée, parmis les 8 pilotes Honda présents ce jour là à Dijon (début 1976)

Au départ, 942cc et a évolué vers 997cc...

Voilà qui est dit, et ma conscience est en paix...

Je présente publiquement mes excuses à Bruno pour les conneries que j'ai pu écrire(trop vite) hier soir... (tout n'est pas faux, dans l'article publié, heureusement... )

silent silent silent
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 13581
Age : 55
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   13/12/2011, 18:27



on en reparlera a mettet
Revenir en haut Aller en bas
http://special-kawasaki.aforumfree.com
bachelor

avatar

Masculin Nombre de messages : 597
Age : 58
Localisation : yvelines
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: chaines distribution honda ?   13/12/2011, 22:05

bonsoir

j'ai cru entendre que les moteurs usine avait des distributions par pignon ?

( ex : la spencer de guy coulon ?)

bachelor
Revenir en haut Aller en bas
ferrailleur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2500
Age : 58
Localisation : au pays des algues vertes/ groland
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: re chaines distribution honda ?   13/12/2011, 22:29


non jamais les rs n'on eues de distri comme cela seule une des 1eres honda endurance (culasse 3 soup /cyl )a eu une cascade
@+
alain
Revenir en haut Aller en bas
rogerboldor
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 6278
Age : 72
Localisation : montfermeil
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   13/12/2011, 23:02

les RCB avaient des pignons entre les arbres avec une chaine qui partait du villebrequin et qui entrainait un pignon intermédiaire avec une chaine "hyvo" , l'axe de celui-ci se trouvait entre la culasse et le cylindre .Il y avait une magnéto pour l'allumage
Les rsc étaient entièrement par chaines et les hauts régimes ne sont pas appréciés par cette transmission

_________________
-celui qui veut faire quelque chose trouve un moyen
-celui qui ne veut pas le faire trouve une excuse

La connaissance s'acquiert par l'expérience. Tout le reste n'est que de l'information. (A. Einstein)

Un pessimiste fait de ses occasions des difficultés,et un optimiste fait de ses difficultés des occasions.

"L'un des grands plaisirs de la vie est de faire ce que les autres prétendent que tu ne sauras pas faire."
Walter Bagehot
Revenir en haut Aller en bas
vollegaaaz

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   14/12/2011, 12:33

rogerboldor a écrit:
les RCB avaient des pignons entre les arbres avec une chaine qui partait du villebrequin et qui entrainait un pignon intermédiaire avec une chaine "hyvo" , l'axe de celui-ci se trouvait entre la culasse et le cylindre .Il y avait une magnéto pour l'allumage
Les rsc étaient entièrement par chaines et les hauts régimes ne sont pas appréciés par cette transmission



Surtout quand elle sont pilotée par des pilotes qui viennent des GP en 2T , comme c'était bien souvent le cas a l'époque !! ( pour certain cela n'a pas changer

aujourd'hui Very Happy )

en effet si une chaîne de distribution casse c'est toujours provoqué par un max de régime en rétrogradant ,mais jamais en accélération ,

ceux qui font affoler les aiguille du compte tours au freinage ne vont jamais bien loin avec leur distribution , pour ce qui est des chaînes de disti renforcer certain

a l'époque (j'en connais très bien un ) faisais un montage avec des chaînes de XR rallonger Very Happy , et des structures de patins maison

et pour ce qui est plus haut de la discussion sur les puissances des Honda et autres des années 80 , je vois que beaucoup d'entres vous parles de

moteur des années 80 , des moteurs usines de l'époques qui faisait 130 ch , et que c'est le max que l'ont ai pu en sortir etc ...

oui c'est le max qu'il ai pu en sortir a l'époque sur ces moteurs , avec les MOYENS DE L'EPOQUE !! , s'il sont passer a d'autre morphologie de moteur

c'est pour plusieurs raison , notamment pour faire évoluer avec les MOYENS qui EXISTE autour d'eux , n'oublions pas qu'a l'époque le gratins des ingénieurs

course Honda sont occuper sur les moteurs 500 cc a piston ovale qu'il veulent faire rouler en GP , donc il y a peut de recherche encore développer sur le 4 en

ligne !! ,

de temps en temps une pièces par ci par la quand même , mais pas plus , d'ou les préparateurs "semi" usine arrive fréquemment a de meilleurs résultats que les

officiels , tout cela pour dire qu'en 30 années de développement un peut par tout , dans les résistances de matériaux , et l'expérience que les motoristes on

acquise en trente années , il est possible a l'heure actuelle de faire fabriquer aujourd'hui des pièces qui sont de Beaucoup Supérieure en résistance , et Beaucoup

plus légere et plus performant que ce qui était fabriquer par des firmes de l'époque , chez eu aussi les ingénieurs ne sont pas rester avec les mémes idées qu'il y

a trente an , il ont évoluer ou été remplacer par d'autres qui continue de rechercher et d'avancer , et c'est avec ceux la qu'il est possible de faire des moteurs

qui (bien que certain diront que ce n'est pas possible) font bien plus de puissance qu'il y a trente ans , et c'est le cas dans bien d'autres domaines aussi

si des avions de voltiges des années trente peuvent se permettre bien plus qu'il y a 80 an avec les mêmes moteur transformer , il y a de quoi se poser des

question non !! de mon coté j'ai eu l'occasion de vivre quelques transformation dans le style , faite par un motoriste de métier confirmer et passionner

sur des véhicules de collection , et suivant ce que le client demande bien sur , le moteur placer sur le même banc d'essais que celui de l'époque , si si officiel

un moteur V8 sort 95 ch de plus , et un couple un peut supérieur ,

je sais que certain diront que c'est une question de fric d'avoir un moteur de 160 Ch

et c'est certainement vrais , je disais déjà la même chose pour 120 Ch en 1980 , l'année ou j'ai commencer a courir

pour moi tout est dis sur ce sujet ...

Ed.. VollegaaaZ





Revenir en haut Aller en bas
http://vollegaaaz-racing-team.jimdo.com/
luc
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2196
Age : 53
Localisation : pas loin de Paname
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   14/12/2011, 13:44

comparons ce qui est comparable......mettre 95 ch de plus sur un V8 d'une cylindrée de 4 litres, ça doit pas etre trop compliqué, néanmoins cela nécessité plus mal d'heure de travail

Maintenant la course à l'armement pour sortir 160 cv sur nos anciennes, c'est un tout autre domaine.

S'il faut faire un comparatif entre une moto ancienne et une moderne de 160 CV, pas de probleme j'ai les deux à la maison

La premiere un kawa 1075 wiseco, rampe racing, cadre allégé et modifié, pot modifié alu, petit alternateur......il y a pas de soucis elle respire quand on ouvre

La deuxieme un R1 full(136cv roue) et la c'est plus la meme histoire le chevaux sont là, rien à voir, ça s'agace serieusement.

Rien a voir avec la kawa.......et pourtant elle a environ 120 CV je pense

Et puis il faudra qu'on m'explique comment on fait prendre plus rapidement des tours à un moteur qui fait 50 kilos plus par rapport à celui du R1 ????

_________________
modèle économique, fait main
Revenir en haut Aller en bas
bruno
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 13581
Age : 55
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   14/12/2011, 13:46

bien sur on peut sortir 200cv de n importe quel moteur en y ajoutant divers artifice comme turbo ou injection de gaz mais
soyons un tant soit peu honnete,celui qui pretend que son moteur de 1000j ou de 900bo fait 160cv est un menteur car meme si comme tu le dis la metallurgie a changé en 30 ans ca n est pas en mettant un piston de 20g plus leger qu on va gratter 70cv et j ai beau cherché rien de ce qui existe aujourd hui n est reelement superieur a ce qui se faisait il y a 30 ans pour ces moteurs.

d ailleurs le plus simple est encore le comparatif et je ne parle meme pas d un tour de circuit mais juste d une belle ligne droite ou la partie cycle ne jouera pour ainsi dire aucun role,on prend un 750fz ou un gsxr750 de 85 avec une 160cv racing avec la totale et je met un gros billet que le petit 750 de 100cv arrivera avant au bout du km.
Revenir en haut Aller en bas
http://special-kawasaki.aforumfree.com
vollegaaaz

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   14/12/2011, 13:55

luc a écrit:
comparons ce qui est comparable......mettre 95 ch de plus sur un V8 d'une cylindrée de 4 litres, ça doit pas etre trop compliqué, néanmoins cela nécessité plus mal d'heure de travail

Maintenant la course à l'armement pour sortir 160 cv sur nos anciennes, c'est un tout autre domaine.

S'il faut faire un comparatif entre une moto ancienne et une moderne de 160 CV, pas de probleme j'ai les deux à la maison

La premiere un kawa 1075 wiseco, rampe racing, cadre allégé et modifié, pot modifié alu, petit alternateur......il y a pas de soucis elle respire quand on ouvre

La deuxieme un R1 full(136cv roue) et la c'est plus la meme histoire le chevaux sont là, rien à voir, ça s'agace serieusement.

Rien a voir avec la kawa.......et pourtant elle a environ 120 CV je pense

Et puis il faudra qu'on m'explique comment on fait prendre plus rapidement des tours à un moteur qui fait 50 kilos plus par rapport à celui du R1 ????




Il s'agit d'un V8 de 1957 Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://vollegaaaz-racing-team.jimdo.com/
luc
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2196
Age : 53
Localisation : pas loin de Paname
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   14/12/2011, 14:08

je me suis trompé, c'est pas 4 litres de cylindrée mais plutot 7 litres ....et quel son !!!

_________________
modèle économique, fait main
Revenir en haut Aller en bas
vollegaaaz

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   14/12/2011, 14:58

luc a écrit:
je me suis trompé, c'est pas 4 litres de cylindrée mais plutot 7 litres ....et quel son !!!



Non non pas 7 litres , cylindrée de 4477 cc , a l'origine , c'est vrai que après c'est 4652

que les cylindres ne sont plus en acier mais en alu traiter (pas nicasil)

que le nouveaux vilo fait 7,5 Kg de moins

que les arbres a cames en font 2,5 kg de moins

que les palier de vilbrequin ne sont plus en alu mais en chrome molybdène ont non plus 2 point de fixation mais 6 !! pour supporter les watts en +

que les bielles sont en titane bien sur et qu'elle font + ou - 30° mm de moins , et je sais plus combien de poids en moins

que les pistons ne sont plus que des petites assiettes , et qu'il font + ou - 200gr de moins pièces !!

que les soupapes ................ ............ et que ........ et que ... et que !!


mais surtout que ce n'est pas seulement y placer des pièces d'un "KIT" comme beaucoup pense que c'est ce qu'il suffit de faire Very Happy

mais que c'est un métier , et le métier de motoriste dans des cas comme celui ci , ce n'est pas Mr tout le monde qui mécanique un peut qui peut se permettre

de faire ce genre de boulot la , toute les pièces dont je parle plus haut ont été soit réaliser sur place , sois faite fabriquer d'après les plans qu'il a fournit

et c'est ce genre de bonhomme la qui s'il commence le "Re" développement d'un moteur d'une Honda bol d'or par exemple , peut prouver

qu'il y a encore a l'heure actuelle du développement possible sur ces moteurs , bien sur qu'il y a une limite du a l'architecture de ce moteur

mais c'est plus possible aujourd'hui qu'hier , quand quelqu'un donne les moyens a un "bonhomme" comme ça

encore un truc , Bruno , les pistons pas 20 gr mais 70 gr x 4 a 10500 tours , sans comté le poids des bielles et du vilo Very Happy

Ed.. cat



Revenir en haut Aller en bas
http://vollegaaaz-racing-team.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chaines distribution honda ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
chaines distribution honda ?
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» chaine de distribution d i d
» Remplacement courroie de distribution
» Pool top net honda
» a vendre Honda accord 1992
» kit moteur honda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DES MOTOS SPÉCIALES :: VOS PROJETS/MECANIQUE GENERALE :: MOTEUR-
Sauter vers: